Congo: L’ONU devient “de fait une partie au conflit en #RDC”, dit MSF

UN Peacekeepers in patrol with Congo Army The FARDC the main perpetrators of sexual violence in the DRC, who commit gang rapes, rapes which leads to injury or death and abductions.

UN Peacekeepers in patrol with Congo Army The FARDC the main perpetrators of sexual violence in the DRC, who commit gang rapes, rapes which leads to injury or death and abductions.

« Nous ne sommes pas des soldats en blouse blanche ! », lâche Bertrand Perrochet, chef de mission de Médecins sans Frontières (MSF) en République démocratique du Congo, en tête d’une déclaration rendue à la presse le 5 juillet 2013.

“We are not soldiers in white blouse”, says Bertrand Perrochet, head of the french NGO Doctors without borders (MSF) in DRC, to begin the communiqué released the 5th of july 2013.

L’évolution des missions de paix de l’ONU en véritables campagnes militaires, telle celle que la résolution 2098 du Conseil de Sécurité confie aux Casques Bleus de la Brigade d’Intervention (BI) au Kivu, est loin de faire l’unanimité au sein de la Maison de verre de New York. Et si la BI n’est pas encore opérationnelle, les responsables de la mission onusienne de stabilisation de la RDC (MONUSCO) sur le terrain semblent s’adapter rapidement aux nouvelles consignes avec des procédés pour le moins discutables.

« Les Nations Unies entretiennent déjà cette confusion des genres en imposant des escortes armées aux agences humanitaires de l’ONU pour se rendre dans certaine zones, ou en présentant publiquement des action d’intérêts communautaires menées par ses troupes armées comme des actions humanitaires », constate Perrochet.
Une ambiguïté aux conséquences fâcheuses et dont les conséquences seront létales car, suite au mandat offensif attribué pour la première fois dans son histoire aux anciens soldats de la paix, « les Nations Unies auront trois fonctions : aider, protéger, combattre. Ces missions étant intégrées, les NU deviennent de fait une partie au conflit, prévient Perrochet. Comment les populations peuvent-elles différencier le militaire de l’humanitaire, d’autant plus que ces différentes missions agissent sous le même commandement ? Le danger est donc réel que l’aide humanitaire, et en particulier les activités médicales, soit ciblée par les différentes parties au conflit. Les exemples sont déjà nombreux d’hôpitaux pillés, de matériel détruit ou de patients tués au sein de structures médicales ».

« Qu’en sera-t-il demain si la confusion entre militaire et humanitaire, entretenue par les Nations Unies avec le déploiement de la Brigade d’intervention nous empêche d’avoir accès aux populations affectées par le cycle de violence continu dans le Kivu ? », s’interroge le patron de MSF. La question paraît fondée et, pour ne pas aggraver la confusion des genres entre agendas politique, militaire et humanitaire, « nous demandons aux forces armées, y compris la MONUSCO, dit-il, de ne pas déployer des troupes à proximité ou à l’intérieur de nos structures de santé, afin d’éviter que les patients et notre personnel ne deviennent des cibles dans ce conflit ».

Une demande légitime, à laquelle le lieutenant-colonel Basse, porte-parole militaire de la MONUSCO, a cru bon de répondre aujourd’hui, avec une arrogance qui cache mal l’embarras, « que la MONUSCO ne déploie pas ses troupes en fonction de l’emplacement de MSF, mais en fonction des besoins sécuritaires de la population »

[Source : l’Agence d’Information]

2 thoughts on “Congo: L’ONU devient “de fait une partie au conflit en #RDC”, dit MSF

  1. L’ONU a toujours ete le mainenancier des guerres [et donc des morts de milliers de gens] dans le monde, pour des raisons de profit d’argent.

    Connaissez-vous UN seul pays ou grace a l’ONU la paix a ete etablie ou retablie ?

    Je connais deja votre reponse : je n’en connais pas !

    Une aurorite de la MONUC regrettait a la fin de son mandat en RDC, aupres de sa concubine, comme ceci :

    J’ai eu beucoup de missions dans le monde, mais seule ma mission en RDC m’a permis d’acheter une villa en Europe.

    Un autre disait a son compagnon, ceci :
    mais si la guerre au Congo se termine, nous sommes fichus !

    Merci.

  2. kuki UN IDAHAGARA HAGATI AHUBWO IGAFASHA INGABO ZARETA AHO BAZAGERA KUMUTI WIKIBAZO? IZINGABO ZA MAHANGA ZISHOBORA KUBA ZIRI KURI MISITIO GUSA BITEYE AGAHINDA PE! KUBONA IGIHUGU NKA CONGO ARICYO KIGIYE KUZAMBA BITEWE NIMITWE YITERABWOBA IKOMEZA YICA ABATURAGE PERESIDA KABIRA NAWE ARASA NAHO ATARI MUGIHUGU !!AHAA!!!!!!!!!!!!! M23 SE KOARIYO KABIRA ASHIRA IMBERE UBWOSE M23 ITABAHO! ABAGORE NA BAKOBWA BARI AMAHORO? NTIBA FATWAGA KUNGUFU? UBWOSE UN YAKORAGAYO IKI NIBA HARI AMAHORO? NDABONA ZIRIYANGABO ZA UN ZITAGAMIJE KURANGIZA INTAMBARA AHUBWO ZIRI KUNYUNGU ZIBIHUGU BYAZO PEREZIDA KABIRA NIYICARE KUMEZA MWE NABAMURWANYA BOSE NIWO MUTI ‘ NAHUBUNDI CONGO IZASIGARA AR’UMWIRARE PE!!!!!!!!.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s