RDC: Entre le M23 et Les BAKATA KATANGA Qui sont les balkanisateurs

Ali Musagara Le patron de la jeunnesse du M23

Ali Musagara Le patron de la jeunnesse du M23

Congo Drc News : bonjour Excellence ALI MUSAGARA

Ali : Bonjour Monsieur le Journaliste !je me sentirai mieux si vous m’appelez camarade en lieu et place d’excellence car, je crois qu’en revolutionnaire je suis encore en quete de la dignité de mes compatriotes et de mon pays. En fait, nous, acteur politique Congolais sommes pas digne d’etre appelés ainsi au regard de la misère de notre population.

CDN : vous venez d’une longue tournée d’un mois dans le territoire sous contrôle du m23, de quoi était-il question?

Ali : je viens de faire presque 22 jours en dehors de mon bureau où la population m’a donné un nouveau surnom « hakuna ku lala ». en fait, je viens du terrain. Comme vous le savez bien le 16 juin c’était la journée internationale de l’enfant africain, il était donc important de célébrer cette journée avec eux car il est sans équivoque pour nous que l’enfant doit s’épanouir et c’est sur lui que doit se construire l’avenir, contrairement aux intentions que la MONUSCO dans sa démarche acharnée de nous diaboliser  nous avait prêté en insinuant qu’on voulait recruter des enfant et à en faire des militaires; nous avons aussi soutenu une incursion dénommée « promenade de reconciliation » qui a vu la participation de plus de 1000 jeunes de Kiwanja, Rutshuru et Nyiragongo se déplaçant pour la circonstance à Bunagana. Cette promenade a balayé d’un revers de la main toutes les thèses qui remettent en cause la sécurité dans le territoire sous notre administration. Nous avons, toujours  lors de cette tournée, organisés une conférence-débat avec les étudiants de Rusthuru à l’ISP Rutshuru et avec ceux de kiwanja à l’Institut JIKAZE dans lesquelles après avoir débattu sur le thème « pourquoi la guerre du M23 »  plus de 200 jeunes ont adhéré aux idéaux du mouvement. Je ne saurais clore ce chapitre de la tournée sans parler du tournoi  de football de la paix et de la réconciliation que nous avons organisé du 25 au 30 juin. J’aimerai par cette interview, remercier la population qui s’y était associé aux  Vingt équipes pour répondre avec engouement à ce tournoi et surtout pour sa participation massive à la finale au stade MWAMI RUGABO II.  Nous avons enfin participé à l’exposition des œuvres d’arts de l’Association « ALLO ! WORLD » des jeunes artistes de Rutshuru et Kiwanja et visiter les finalistes dans les centres d’examen d’Etat pour leur témoigner notre soutien et notre espoir en eux en tant que futur cadre, et surtout ce qui m’a plus réjouit est le fait que tout les finalistes du territoire sous contrôle de notre mouvement ont passés leurs examen car le mouvement avait pris en charge les frais de participation de ceux qui n’était pas en règle.

Monsieur le Journaliste, dans cette tournée j’ai été beaucoup plus marqué par la création d’une structure dénommée  « Ligue des Jeunes intercommunautaire de Rutshuru » qui regroupe les Jeunes de toutes les ethnies et rang social de Kiwanja et de Rutshuru. Ces jeunes se sont engagés à se réconcilier, à éviter les manipulations politiques et à vivre ensemble en dépit de leur histoire commune qui parait sombre et c’est la raison pour laquelle ils ont comme slogan  « UMOJA NDIO NGUVU ». Et le Moral fort qu’avait  nos Militaires lors de la visite que nous leur  avons rendus à nos différentes positions.

Cdn: Mais jusque là le gouvernement Kabila continue à vous considérer comme les « balkanisateur ». Quelle est votre réaction ?

Ali : (rire) Ça c’est un faux fuyant, si pour Kabila l’amélioration du social des Congolais, la sécurisation de l’Est, l’instauration de la bonne gouvernance, l’intégration régionale, la cohabitation pacifique … bref c’est que nous demandons signifie Balkanisation, c’est dommage! Ce qui est étonnant c’est que lui et ses lieutenants n’ont jamais ni de près ni de loin taxé les BAKATA KATANGA des Balkanisateurs, pourtant ils sont formels « KATA KATANGA ». je crois qu’ils ne peuvent pas le faire parce que ce sont eux, membres de la majorité présidentielle, qui soutiennent et finance ce groupe. Allez y donc comprendre que les vrais Balkanisateurs sont à Kinshasa au palais de la Nation, au palais du peuple et dans des ministères à Gombe. J’appelle donc la population à la vigilance car ce régime est le pire hasard de l’histoire.

CDN : le gouvernement de Kabila vous soupçonne de vouloir reprendre la ville de Goma, est-ce vrai ?

Ali : Bien au contraire c’est Kabila qui veut nous attaquer. Depuis que cette guerre a commencé nous sommes les seuls à demander le cessez-le-feu, nous nous sommes même retiré de certaines positions acquises au prix du sang juste pour donner la chance à la paix mais Kabila, lui, il a toujours était animé par un esprit belliqueux. Je crois que la population de Goma est témoin de la surmilitarisation qui s’observe non seullement dans la ville de Goma mais aussi au tour de nos positions de l’entrée de Goma, à Tongo et à Mabenga. Nous suivons tous la communication de triomphalisme infondé que tienne le gouvernement et la Monusco qui joue actuellement le rôle de substitut de Lambert Mende. en fait, Kabila n’a jamais voulu le dialogue parce qu’il a peur d’etre mis à nu. vous avez vu comment est ce en lieu et place d’un Dialogue Franc entre Congolais il a préféré une messe de ces adeptes pour modifier la constitution en l’appellant Concertation Nationale. Je peux toute fois vous garantir que s’il veut nous imposer encore une fois la guerre, il va le regretter car nous, le M23 savons nous défendre et sommes prets à verser notre dernière goutte de sang pour défendre notre cause.

CDN : Quel est l’état de santé de votre mouvement ?

Ali : notre mouvement se porte comme toujours, à merveille et cela tant sur le plan politique, diplomatique, militaire et sécuritaire. Nos cadres politico-militaires et nos militaires gardent toujours leur morale au zénith.

CDN : des arrestations continuent à avoir lieu  dans la ville de GOMA, quelle peut en être votre lecture par rapport à cela ?

Ali : C’est un signal fort car on dit toujours que l’histoire se répète, ça me rappelle l’époque de MOBUTU quand son règne était arrivé à sa fin, lui aussi avait commencé à arrêter arbitrairement  les gens à cause de leur morphologie, leur appartenance  ethnique,  race etc. Ça prouve donc à suffisance comment le régime KABILA tend à sa fin.

CDN : le gouvernement Julien PALUKU vous a récemment qualifié de bergers, et que vous ne pouvez rien faire. Votre réaction camarade.

Ali: C’est pourtant  lui le dernier des gouverneurs de la République Démocratique du Congo. Lui ne fait que parler sans rien faire, c’est ce qu’il disait encore avant que nous n’occupions la ville de Goma et il faut lui demander là où il était déjà arrivé en fin novembre passé. Il ne fait qu’abandonner sa population qu’il continue à appauvrir.

CDN : les rapports des experts de Nations unies viennent  d’annoncer que l’aide que le Rwanda vous accordait  a diminuée. Est-ce une bonne nouvelle pour votre mouvement ?

Ali : je crois seulement que les experts de l’ONU commence par rapport à certains point à se rapprocher de la vérité, demain  ils diront que le Rwanda n’a jamais aidé le M23 et ils ne se limiteront pas à dire seulement que le gouvernement de Kabila travaille et soutienne les FDLR mais aussi les ADF-NALU, les Bakata Katanga, Nyatura, etc. vous savez, il est tout de meme étonnant de voir comment est ce le Gouvernement de Kabila s’acharne à crier chaque fois qu’ils ont souillés un echec au front à l’entrée des troupes Rwandaise et Ougandaise comme si leurs militaires sont des extra-terrestres et ne peuvent jamais mourir. c’est ridicule!

CDN : votre mot de la fin camarade chef du département ?

Ali: je m’adresse en général à l’ensemble du peuple congolais pour lui dire que Kabila veut nous confisquer notre pays, il veut en faire un royaume. nous devons nous unir pour y faire face et cela en oubliant ce qui nous divise et, en particulier à la jeunesse congolaise, soyons vigilant et méfions-nous des toutes les manipulations qui émanent de la part des dirigeants politique qui pillent et volent les deniers publics.

CDN : Monsieur le chef du département Merci.

Ali : c’est moi qui vous remercie

One thought on “RDC: Entre le M23 et Les BAKATA KATANGA Qui sont les balkanisateurs

  1. The way you speak is clear and understandable bout remember peace or progress of a country can not only be reached by gun and if the M23 was real fighting for all congolese with nothing behind it and for interest of the congo I don’t see any thing band but for the doubt that
    you guy as shown at first place that make people of congo not to trust you.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s