Ali Du M23 s’exprime au sujet de la Diaspora congolaise, Rumeurs Sur la Mort De Makenga et Le Dialogue de Kampala

Ali Musanga chef de département Mobilisation, Jeunesse, Sport et Loisirs du M23.

Ali Musanga chef de département Mobilisation, Jeunesse, Sport et Loisirs du M23.

Ali Musangara le Patron de la jeunesse du M23 a accordé a notre rédaction a Bunagana dans le fief du M23 ou il est basé, dans L’interview il a assure que le Général de Brigade Makenga Sultani se porte à merveille et appelle la diaspora congolaise a ne pas se laissez distraire par la campagne d’intoxication que mène le pouvoir incompétent de Kinshasa pour ternir l’image du M23 et profaner ainsi le sens de notre combat.

Nou vous laissons lire l’intégralité de son interview

Congo Drc News: Bonjour Monsieur le chef de département

ALI : Bonjour Monsieur le journaliste

CDN : Comment se porte la santé actuelle du M23 ?

ALI : Notre mouvement se porte très bien, nos vaillants militaires gardent toujours un moral fort comme d’habitude, la communauté nationale et internationale commence à appréhender le sens de notre lutte et nos positions sont toujours intactes.

CDN : Vous pouvez affirmer cela au moment où il y a des rumeurs qui circulent soit disant que SULTANI MAKENGA aurait été blésé et succombé de ses blessures à Nairobi?

ALI : heureusement que vous parlez des rumeurs. Le  mal congolais est effectivement le fait de se fier à ces rumeurs qu’ils forgent d’ailleurs de toute pièce. Je peux vous assurer que le Général de Brigade se porte à merveille, sans la moindre égratignure, et d’ailleurs je viens d’avoir une longue conversation avec lui il n’ya pas deux heures. En fait, c’est ne pas pour la première fois que les gens spéculent sur sa mort, un peu comme il y a deux jours, ils l’ont fait sur celle de Nelson Mandela, mais le comble pour eux est qu’ils n’ont aucun pouvoir de soumettre la loi de la mort à leur volonté.  

CDN : Votre mouvement se trouve déjà à Kampala pour les négociations, comment expliquez-vous cela alors que vous exigiez un cessez-le-feu avant les assises ? Est-ce que vous avez déjà signé ce dit  cessez-le-feu ?

Ali : le cessez-le-feu reste et demeure la condition sine qua none  pour une négociation apaisée cependant, vous êtes sans ignorer que ce cessez-le-feu ne pourra pas être signé ici dans le territoire de Rutshuru ou encore moins dans celui de Nyiragongo que nous administrons. C’est pourquoi, nous devons être à kampala car c’est le lieu nous indiqué par la CIRGL pour discuter avec le pouvoir de Kinshasa.

ALI : Et quelle est alors votre réaction par rapport  aux propos de François MWAMBA disant que le M23 va disparaître après Kampala ?

ALI : j’ai retenu une chose dans le propos de  Monsieur François MWAMBA, c’est qu’il croit comme nous, Madame Robinson et Monsieur Ban Ki Moon que seule la solution politique pourra ramener la stabilité et la paix dans la région.

CDN : Mais il vous a encore qualifiés de force négative ?

ALI : Vous savez Monsieur le journaliste, ce qui est drôle dans tout ça est qu’ils sont tout de même entrain de négocier à Kampala avec « une force négative ». Les conclusions de visites de Marry Robinson et de Ban Ki Moon ont été sans équivoques par rapport à la lutte que nous menons. Je crois à mon humble avis que si nous étions une force négative, la communauté internationale n’allait pas nous inviter à la même table de négociation avec un Gouvernement reconnu sur le plan du Droit international à moins qu’il soit aussi reconnu  comme « un Gouvernement Négatif ».  

CDN : dans le même cadre, Raymond TSHIBANDA a dit aussi que votre mouvement doit cesser d’exister à partir de mardi, qu’en pensez-vous ?

ALI : Nous sommes contents d’entendre par la bouche du chef de la diplomatie de la RD Congo et représentant du Gouvernement aux assises de Kampala qu’ils vont trouver d’ici Mardi des solutions définitives aux problèmes de fonds que connait notre pays, ces  problèmes qui justifient même notre existence en tant que M23. Cependant, nous restons tout de même dubitatifs à cause du comportement antisocial qu’ils ont affiché en immobilisant un jet loué avec l’argent des contribuables pendant deux heures juste pour un entretien avec le facilitateur Chrispus Kiyonga. Vous savez Monsieur le journaliste, la location d’un jet pendant une journée coute  plus au moins 200 000$, cette sommes d’argent peut garantir un salaire mensuel de 400 dollars à plus au moins 500 enseignants.    

CDN : il a encore dit que si vous ne signez pas les accords qui vous seront soumis, le gouvernement de Kinshasa va vous écraser, votre réaction s’il vous plait ?

ALI : c’est ne pas du nouveau. Il l’avait dit lorsque nous n’avions que les collines de Cyanzo et Runyonyi, et maintenant que nous sommes à moins de 5 kilomètres de la ville de Goma pensez-vous qu’il puisse faire grand-chose. De toute les façons, nous sommes prêts à nous défendre si encore une fois Kabila  nous impose la guerre, et nous allons tenir jusqu’au bout.

CDN : plusieurs informations font état d’une recrudescence d’insécurité dans les territoires sous votre contrôle, comment expliquez-vous cela ?

 ALI : les quelques cas isolés d’insécurité dans l’espace que nous administrons sont l’œuvre de Mr Kabila et ses lieutenant qui incapable de nous repousser de 1 cm de nos position, essayent de jouer au cheval de Troie sur le territoire que nous contrôlons en créant et en entrainant des groupes des bandits appelés NYATURA.  Heureusement que notre système de renseignement est très efficace. Ils nous ont permis de les identifier, les traquer et remonter même à leur source de financement.   je peux vous assurer que beaucoup d’entre eux sont déjà arrêtés et d’autres déposent volontairement les armes car ayant compris qu’ils ont été manipulés pour les intérêts égoïstes de certains politiciens à Kinshasa.

CDN : Qu’entendez-vous donc de Kampala ?

ALI : Kampala représente l’espoir.  En fait, nous sommes partis à Kampala parce que pour nous, le dialogue est la seule voie, la moins couteuse et sans dommage, pouvant nous permettre de trouver des solutions aux problèmes de fonds que connaissent notre pays.

 

CDN : un mot à la diaspora congolaise :

ALI : je comprends le sens de votre déception face à la déliquescence de l’Etat dans notre pays mais le problème est tellement profond qu’il demande de nous, unité et détermination. Ne vous laissez pas distraire par la campagne d’intoxication que mène le pouvoir incompétent de Kinshasa pour ternir notre image et profaner ainsi le sens de notre combat. Mes chers compatriotes, Kabila sait déjà tricher aux élections même devant un candidat le plus populaire du pays, Etienne Tshisekedi ; mater et museler l’opposition ; réduire au silence les activistes des Droits de l’Homme et tous ce qui osent hausser la voix, ce qu’il ne sait pas c’est comment mater une rébellion bien structuré comme le M23.

Je sais qu’il n’est pas bon de faire la guerre dans son propre pays à cause des dommages collatéraux mais malheureusement que Kabila ne nous laisse pas le choix, il n’entend que le langage des Armes. Je vous appelle donc, mes chers compatriotes à soutenir le M23, le seul moyens de sortir notre pays du bourbier dans lequel il se trouve.        

CDN : Monsieur le chef du département Madame Leila ZERROUGUI et Monsieur Roger MEECE se disent préoccupés par le fait que des enfants risquent d’être recrutés par votre mouvement, qu’en dites-vous ?

ALi: heureusement que vous venez de le dire « des enfants risquent d’être recrutés ». Est ce la MONUSCO ou les Nations Unies ont trouvé une formule pour lire les intentions des gens ? la protection et l’épanouissement des enfants sont des valeurs cardinales que notre Mouvement partage. Vous conviendrait avec moi qu’au mois de Mars de cette année nous avions remis à la Monusco 17 enfants soldats que nous avons pu délivrés de la main de Bosco NTAGANDA à kibumba. Si nous avions l’intention de recruter les enfants soldats on aurait du les intégrer dans nos rang. La grande question est de savoir si pour quelle fin Mr Meece et Madame Leila ZERROUGUI ont voulu nous prêter ces intentions.

CD : Nous avons appris qu’il ya des personnes en connivence avec votre mouvement qui sont entrain d’être incarcérées, qu’en dites vous ?

ALI : Il faut plutôt dire que ces personnes ont été enlevées uniquement à cause de leur particularités, notamment  leur langue, leur morphologie et leur appartenance aux familles des militaires ou cadres du M23 (cela en toute violation du principe de l’individualité des infractions). Finalement je me demande si Kabila finira par mettre tous les congolais en prison et le faire subir des tortures et autres pratiques deshumanisantes. Des arrestations arbitraires se multiplient sans précédents et les libertés des gens sont des plus en plus restreintes comme si la République Démocratique du Congo était devenue la République Dictatoriales du Congo. Vous ne me direz pas que   Martin FAYULU et Moise MONIDELA sont aussi du M23?

CDN : en avez-vous informé les institutions des droits de l’homme comme le Human right Watch ?

ALI : vous-même vous comprenez que les organisations non gouvernementales qui se disent de droit de l’homme au Congo ne sont que des instruments au service du gouvernement congolais, ce n’est pas à nous de leur tenir informer, tout le monde est au courant mais elles ne réagissent  pas. Si c’était le M23, elles auraient du en faire toute une messe.

CDN : un mot sur la santé de votre département ?

ALI : comme d’habitude, nous sommes toujours actifs. Et surtout que nous venons de réaliser une adhésion populaire sans précédents dans notre cause grâce à travail de mobilisation que nous avons abattu.  Comme vous le savez, le 16 juin c’est la journée internationale de l’enfant africain et notre département va célébrer cette journée avec les enfants du territoire de Rutshuru.  En fait, nous aurons plusieurs activités avant la fin de ce mois, la semaine prochaine déjà nous démarrons  avec le tournoi de football de la paix et de réconciliation.

CDN : votre mot de la fin ?

ALI : j’appelle la jeunesse congolaise à la prise de conscience car nous n’avons que la RD Congo  comme Pays et que personne d’autre ne la construira à notre place.

CDN : je vous remercie

ALI: c’est moi qui vous remercie.

3 thoughts on “Ali Du M23 s’exprime au sujet de la Diaspora congolaise, Rumeurs Sur la Mort De Makenga et Le Dialogue de Kampala

  1. Révélation du patron de la jeunesse du M23, Ali Musangara. Les rebelles seraient déjà à 5 km de Goma. Sa chute serait certaine au point que les kivutiens adhèrent massivement au M23. Ils s’impatientent de voir les rebelles marcher encore une fois sur la capitale du nord-Kivu. Entre temps, le M23 organise, à l’occasion de la journée internationale de l’enfant, un tournoi de football à Rutchuru. Il fait comme si la guerre du Kivu était déjà terminée. Nous comprenons alors pourquoi la délégation congolaise tergiverse à négocier. Peut être qu’ils en savent trop, en l’occurrence que sur le terrain militaire il n’y a presque plus rien à sauver. Le temps qui leur reste serait plutôt vers la sortie et l’exile avant qu’ils ne soient trop tard. Les médias et les gouvernements qui mesurent l’ampleur de la gravité s’ils annonçaient la chute probable de Goma aux mains des rebelles, la bousculade vers l’exile que cette information provoquerait. La quête de l’asile politique vers l’Europe et vers les pays frontaliers de la RDC serait un désastre humain insupportable. Ils ont raison, autant se taire s’il est encore possible d’éviter ce déferlement des centaines de milliers de réfugiés.
    A bientôt.

  2. joseph kabila dans l’oeil du cyclone.

    le gouvernement de kinshasa ose dire a kampala qu’il n’y a pas de negociation a faire avec le m23! hein? il faut du culot! mais, que veut kabila au bout du compte? rappel: le m23 s’est retire de goma en decembre 2012 au moment au les dirigeants de la region venaient de s’engager a enclencher des negociations entre les belligerents congolais?

    que se passe-t-il maintenant?

    les chefs d’etats de la region des grands lacs africains doivent assumer leurs responsablites: s’ils se derobent a leur obligation de contraindre kabila a pousuivre les negociations avec le m23, les populations du nord et sud kivu vont mourir par centaines de milliers en quelques semaines. pourquoi doit-on toujours conduire des populations innocentes a la boucherie pour soutenir un chef d’etat devenu irresponsable? L’AFRIQUE DOIT APPRENDRE A ETRE SERIEUSE TOUT DE MEME, NON?

    les peuples ont des droits a faire valoir, oui ou non? le truc de banjul en gambie, c’est pour amuser la galerie? …? jusques a quand trainera-t-on le visage de cette AFFREUSE AFRIQUE? CE KABILA, ON L’A TROP VU! memento: les anciens de nos terroirs africains disent encore aujourd’hui: “QUI VIT INFAME EST NDIGNE DU JOUR”!

    les feux que les irresponsables s’empressent d’allumer facetieusement a l’est du congo embraseront toute la region des grands lacs.

  3. joseph kabila dans l’oeil du cyclone.

    le gouvernement de kinshasa ose dire a kampala qu’il n’y a pas de negociation a faire avec le m23! hein? il faut du culot! mais, que veut kabila au bout du compte? rappel: le m23 s’est retire de goma en decembre 2012 au moment au les dirigeants de la region venaient de s’engager a enclencher des negociations entre les belligerents congolais?

    que se passe-t-il maintenant?

    les chefs d’etats de la region des grands lacs africains doivent assumer leurs responsablites: s’ils se derobent a leur obligation de contraindre kabila a pousuivre les negociations avec le m23, les populations du nord et sud kivu vont mourir par centaines de milliers en quelques semaines. pourquoi doit-on toujours conduire des populations innocentes a la boucherie pour soutenir un chef d’etat devenu irresponsable? L’AFRIQUE DOIT APPRENDRE A ETRE SERIEUSE TOUT DE MEME, NON?

    les peuples ont des droits a faire valoir, oui ou non? le truc de banjul en gambie, c’est pour amuser la galerie? …? jusques a quand trainera-t-on le visage de cette AFFREUSE AFRIQUE? CE KABILA, ON L’A TROP VU! memento: les anciens de nos terroirs africains disent encore aujourd’hui: “QUI VIT INFAME EST NDIGNE DU JOUR”!

    les feux que les irresponsables s’empressent d’allumer facecieusement a l’est du congo embraseront toute la region des grands lacs.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s