Hier matin à Kampala, Raymond Tshibanda a été catégorique : Pas de dialogue avec le M23

C’est au sortir de l’entretien avec le Facilitateur Dr Cryspus KIYONGA que, lors d’un point de presse que le Ministre congolais
des Affaires étrangères, encadré par les malabars Malu malu et François MWAMBA, a dit en substance «Il ne sera pas
question de philosopher, le M23 dans sa forme de groupe armé politico-militaire de force négative doit cesser
d’exister. Le M23 doit déposer les armes et certains membres de ce Mouvement qui ne sont pas coupables doivent
suivre un programme d’intégration sociale» .
On peut prendre cela pour une grimace tendant à faire peur au M23, mais il s’agit en réalité d’un mépris non teinté à
l’endroit de Madame Robinson et de Monsieur Ban Ki Mun après leurs tournées successives dans la Région des Grands Lacs
africains qui s’étaient clôturées sur une même recommandation : Le dialogue de Kampala est incontournable et le
Gouvernement congolais ainsi que le M23 doivent se mettre en devoir d’y participer activement et d’en sortir une solution
négociée qui arrange toutes les parties en négociation à Kampala.
Les délégués du M23, présents dans la Capitale ougandaise, se sont étonnés d’entendre ces propos, on ne peut plus
belliqueux, sortir de la bouche d’un diplomate pourtant réputé chevronné ! Ils voudraient bien croire en un bluff, comme le
Gouvernement a pris l’habitude d’en multiplier ce

 

s derniers mois, mais il n’empêche que c’est quand même trop osé face à la
position officielle de la Communauté Internationale vis-à-vis de ces pourparlers de Kampala et, surtout, cela s’accorde
parfaitement avec la réalité sur le terrain. En effet, non seulement, Messieurs Tshibanda, Malumalu et Mwamba ont regagné
Kinshasa après /leur entrevue de ce matin avec le Facilitateur et leur point de presse, mais aussi les troupes
gouvernementales sont en alerte maximale sur tous les fronts où le Gouvernement a entassé plusieurs milliers d’hommes,
d’armes et des munitions prêt à attaquer le M23.
Les provocations qui consistent à déclencher la chasse aux Rwandophones Congolais est un signe avant-coureur non trompeur
dans tous les conflits passés, présents et futurs de la Région des Grands-Lacs africains ; or cela est déjà en action à Goma et
peut-être ailleurs dans le Nord ou le Sud-Kivu…
Si la guerre éclatait sur terrain, dans les prochains jours, l’opinion mondiale est fixée sur le potentiel responsable qui se
nomme Joseph KABILA et son Gouvernement.
Le M23, dans sa sérénité habituelle, réitère son profond attachement au processus de paix de Kampala et espère que le
Gouvernement de Kinshasa se ressaisira assez tôt pour épargner les populations du Nord Kivu en général et du territoire sous
administration du M23, des affres de la guerre, car ces populations ont plus que souffert depuis plusieurs décennies et qu’il
est grand temps qu’elles accèdent à ce à quoi elle a longtemps aspiré, à savoir une paix totale et durable qui puisse leur
permettre de vivre comme tous les autres peuples de la Terre.
La rédaction

One thought on “Hier matin à Kampala, Raymond Tshibanda a été catégorique : Pas de dialogue avec le M23

  1. Non seulement la RDC provoque par sa rhétorique de va-t-en guerre contre le M23 mais également toute la communauté internationale par son effacement à la table de négation à Kampala, allégeant que les rwandophones constituent une force négative. A ce titre, la seule option privilégiée par Kinshasa, est la guerre et rien que la guerre. Raymond Tschibanda semble dire que son écrasante supériorité militaire seule suffit pour mettre fin à l’existence du M23 et de faire taire ses supporteurs des gouvernements ougando-rwandais . La menace de Tschibanda est indigne d’un homme politique de sa trempe. Aucun démocrate au monde ne profère un discours belliciste avant que toutes les alternatives, toutes les voies de régler le conflit n’aient été épuisées. Si oui, ceci relève du mépris.
    Au comble de la bataille, la communauté internationale se refuse de réagir. Au cas où cela persiste, ceci veut dire qu’elle approuve les stratégies de la RDC d’exterminer les rwandophones du Kivu. Se serait alors la conspiration internationale plus exécrables jamais connue dans les anales de la société moderne après le génocide des Tutsi de 1994.
    A bon entendeur salut.
    A bientôt.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s