L’option militaire contre le M23 ne restorera pas l’Etat dans l’Est de la RDC, et ne construira pas de chemin de fer entre Kikwit et Kindu,

Tanzanian Soldiers in Goma - Militaires tanzaniens a Goma

Tanzanian Soldiers in Goma – Militaires tanzaniens a Goma

Par Antoinette/Mushakipager

Je vais me permettre de spéculer sur les raisons de son changement. Juste une opinion. L’ONU, en décidant sous pression de la France de relancer un plan génocidaire dans l’Est de la RDC sous couvert d’un plan d’erradication de forces négatives, s’est mise dans de beaux draps. Trop de zèle dans l’effort de court-circuiter la lutte de M23, qui est en substance la lutte du CNDP de Laurent Nkunda. Je sais que certains n’aiment pas voir son nom reapparaitre, mais rassurez-vous, coffré comme il est, juste dire son nom ne menace personne. Mais Mr. Ladsous a forcé la mesure. Ses visées génocidaires ne peuvent plus être maquillées, en aucune façon. Et que l’ONU le veuille ou pas, la France vient de l’obliger à poser un précédent excessivement dangereux. La trouille des chefs d’Etats Africains est incroyable, ils n’ont pas dénoncé la funeste brigade d’intervention rapide avec ou sans drones, plus probablement avec. L’échec en est prévisible, non seulement parce que le M23 compte défendre la dignité qui reste à ce coin du pays, mais aussi parce qu’en introduisant une force “de paix” combattive, l’ONU viole les principes même de sa fondation, et mine ainsi son propre socle.

Puis que ces visées génocidaires sont maintenant à découvert, nous en parlons tous. Et le danger est aussi imminent que réel. Prendre une position revisionniste en ce moment, tendance que notre avocate épouse souvent, serait politiquement incorrect. Alors elle tourne casaque, au moins sur un point. En attendant, que fait son ami Joseph Kabila? Il fait encore trainer les équipes présentes à Kampala. L’on croit savoir que le M23 et Kinshasa ont, en principe, remis leurs propositions. C’est la facilitation qui devrait en faire un résumé pour ensuite donner l’orientation sur les étapes suivantes. Mais cela fait quatre jours que rien ne transpire. On peut tout au plus penser que Kinshasa recourt à sa tactique de toujours: essayer d’allécher avec de l’argent n’importe qui qui serait disposé à faire échouer les négociations. L’on souhaiterait que Kampala ne tombe pas dans cette sorte de traquenard. Il s’agit de sauver l’honneur pas seulement de l’Ouganda, mais de l’idée même de solution politique au niveau régional. ICGLR ne doit pas laisser Kabila piétiner le bloc regional le plus concerné par la crise congolaise, et se laisser doubler par le gangsterisme de la SADC-ONU. Je pense que l’homme fort de Kampala ait encore du temps pour faire briller le blason d’un homme d’Etat.

 Les journaux en RDC continuent à empoisonner la population en leur faisant croire que la solution militaire Onusienne est leur salut, mais c’est tout de même une solution militaire. Or cette option a fondamentalement et toujours échoué Demandez aux américains avec leur aventure au Vietnam, l’Afganistan, l’Irak, même l’Otan dans les pays de l’Afrique du Nord n’a apporté que destruction. Ce n’est pas demain la veille que la reconstruction se fera. L’option militaire contre le M23 ou les forces négatives ne restorera pas l’Etat dans l’Est de la RDC, elle ne retablira pas l’ordre en la province orientale, et ne construira pas de chemin de fer entre Kikwit et Kindu, ni entre le Kibali Ituri et le Nord du Katanga. Mais surtout, elle n’offrira aucun future stable pour nos enfants.

2 thoughts on “L’option militaire contre le M23 ne restorera pas l’Etat dans l’Est de la RDC, et ne construira pas de chemin de fer entre Kikwit et Kindu,

  1. J’ai l’impression que tu as raison.
    Les socialistes français devraient cesser tout soutien aux FDLRs; c’est vrai qu’ils se sentent coupables d’avoir encourager les interahamwe pour exterminer les tutsi au Rwanda mais que finalement ce sont les Interahamwe qui ont du quitter le pays. Les socialistes fr doivent avoir qlqch contre les tutsi mais ils devraient savoir que pour leur survie, les tutsis sont prets à combattre jusqu’au dernier. Quand on fait appel aux hutus tanzaniens pour venir aider les FDLRs on risque de causer une guerre régionale et je ne vois pour quel intér et

    mwami kibango
    rutschuru,rdc

  2. Quoi? La France est de nouveau instigatrice d’un nouveau génocide au pays des grands lacs? A en croire l’auteur de cet article “l’option militaire contre le M23…” de Antoinette/Mushakipager sur Congo RdC News publié ce 10 juin, la planification de ce massacre non loin des frontières ougando-rwando-congolaises, avec la complicité de la communauté internationale, est un prélude à la guerre contre l’Ouganda et le Rwanda visant l’extermination des Tutsi. L’ONU invitée, par une grande puissance déjà engluée de sang d’Algériens, de Tutsi du Rwanda, de malgache, d’indochinois, etc, à provoquer un deuxième crime contre l’humanité dans la sous région des grands, avec l’intention de l’endosser sur les rebelles et les régimes de Kigali et Kampala indexés à tort comme étant les principaux acteurs du M23, est depuis bientôt une année un secret de polichinelle.
    L’histoire se répète, pour la quatrième fois une telle option n’a jamais souri à la France.
    A bon entendeur salut.
    A bientôt.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s