Bruit des bottes à Goma : Le Gouvernement Congolais veut la guerre et rien que la guerre !

Des soldats de parade, aussi remarquables les jours de défilé qu'inaptes sous le feu. They look like soldiers on parade, but useless under fire

Des soldats de parade, aussi remarquables les jours de défilé qu’inaptes sous le feu.
They look like soldiers on parade, but useless under fire

Une dépêche vient de tomber sur notre téléscripteur. Elle fait allusion au regain de pression belliciste dans le camp du Gouvernement congolais. Cela serait consécutif, d’une part, à l’évidence de la velléité de la Communauté Internationale de faire reprendre les pourparlers de Kampala afin de parvenir à une solution négociée au problème de l’Est de la RDC, c’est-à-dire une solution politique que tout le monde appelle de tous ses vœux, du fait que cette dernière est jugée plus durable que la solution militaire à laquelle seul ce Gouvernement de Kinshasa veut à tout prix recourir ; et, d’autre part, cela serait du au fait que le M23 ayant reporté le départ de sa délégation pour Kampala, d’aujourd’hui le 04/06/2013 à Dimanche le 09/06/2013, sur conseil de la Médiation.

Le M23, continue la dépêche, devrait être parti à Kampala ce Mardi 04/06/2013 pour continuer les négociations là où le gouvernement de Kinshasa les avait laissées il y a plus d’un mois mais la médiation a repoussé la première rencontre  entre le M23 et le gouvernement de Kinshasa à ce Dimanche prochain 9 juin 2013.

 

Selon un officier Supérieur des FARDC qui a requis l’anonymat, le Gouvernement congolais veut mettre à profit ce report, en déclenchant unilatéralement les hostilités par l’attaque généralisée de toutes les positions du M23, entre aujourd’hui et Dimanche, afin de torpiller ce dialogue de Kampala, avant qu’il ne reprenne dès l’arrivée du M23 dans cette Capitale. Ces intensions  bellicistes sont  expliquées par le refus manifeste du gouvernement de  Kinshasa  de signer l’accord de cessez-le-feu réclamé par le M23 depuis maintenant 6 mois.

 

Interrogé sur cette situation, le porte-parole du M23 Monsieur KABASHA AMANI dit que leur mouvement s’inquiète des velléités bellicistes du Gouvernement de Kinshasa et prend  l’opinion internationale et nationale à témoin face à ce énième sabotage du Gouvernement Congolais à l’égard de la bonne foi du M23 et de la Communauté Internationale qui prescrivent une solution pacifique à la crise qui sévit en RDC, en général et à l’Est de notre pays en particulier.

 

Nous apprenons que des bataillons des FARDC et probablement des mercenaires de beaucoup de pays africains et d’autres Continents sont entassés dans la ville de Goma et sur tous les axes routiers menant dans les Territoires sous administration du M23, prêts à l’assaut final contre le M23. Les radios et les télévisions encouragent les militaires et les membres du gouvernement à faire la guerre en lieu et place de la paix prônée par la communauté internationale.

 

Pour les officiels du M23 interrogés, leur mouvement réitère leur souscription à la solution politique qui passe par le Dialogue de Kampala et affirme leur participation à ce dialogue, dès ce Dimanche 09/06/2013, si le Gouvernement congolais ne lui impose pas une option malheureuse.

La rédaction / soleildugraben.ch

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s