RDC: L’ONU essai d’éteindre le feu congolais avec de l’huile.

vaillants militaires du m23 qui ne recule jamais devant l’adversaire.

Les vaillants militaires du m23 qui ne recule jamais devant l’adversaire.

Par Elmemey Murangwa

En décidant de recourir à la force pour ramener la paix au Congo, l’ONU vient de s’écarter de sa mission première qui est celle de régler les conflits à l’échelle planétaire en toute neutralité.  En effet au Chapitre premier de la Charte créant les Nations Unies,  le Point 1 stipule ceci : « Maintenir la paix et la sécurité internationales et à cette fin : prendre des mesures collectives efficaces en vue de prévenir et d’écarter les menaces à la paix et de réprimer tout acte d’agression ou autre rupture de la paix, et réaliser, par des moyens pacifiques, conformément aux principes de la justice et du droit international, l’ajustement ou le règlement de différends ou de situations, de caractère international, susceptibles de mener à une rupture de la paix.»

La résolution 2098 du Conseil de Sécurité donnant libre cours à un déploiement rapide et irréfléchi d’une Brigade d’intervention sous la bannière de la MONUSCO pour combattre le M23 ne cadre pas avec les principes de L’ONU et mettra la paix, et la sécurité de l’Afrique des Grands Lacs en danger.

Le conflit qui est tout à fait interne ne nécessite qu’une solution politique.  Apres Nairobi, Kampala semblai bien sous la bonne voie n’eut été les interférences de la nébuleuse communauté internationale.

Soldats zélés pour la parade

Au Congo, les forces onusiennes sont sans prouesses et ne possèdent aucun haut fait d’armes. Les casques bleus y déployés ont la réputation d’être des jouisseurs. Dès 1961, l’ONUC n’a pas su ramener la paix. La population n’a gardé des casques bleus que le souvenir des nombreux enfants au teint clair et aux yeux bridés. Au Kivu les hommes de la MONUSCO sont mieux connus comme acheteurs des pierres précieuses que gardiens de la paix. Ils entretiennent avec les FDLR et la LRA des échanges douteux qui expliquent leur refus d’intervenir contre les razzias de ces forces négatives. Juchés sur des véhicules utilitaires, ils patrouillent beaucoup plus pour les jeunes filles et la bière.

L’huile sur le feu

En décidant de prendre parti pour le gouvernement de Kinshasa, l’ONU vient d’attiser le feu. La MONUSCO qui mettait déjà ses avions et son matériel de guerre à la disposition des FARDC renforcées par les FDLR pour combattre le M23 a perdu depuis plus d’une année la sympathie de la population. Ce précèdent fâcheux augure un bienvenu tout à fait spécial pour la brigade d’intervention. De prime abord le porte-parole de l’ARC (armée du M23), le Colonel Vianney Kazarama, a prévenu que le M23 ripostera à toute attaque. L’intervention de cette brigade tant médiatisée risque de générer des nouvelles alliances qui conduiront certes à une confrontation généralisée entre ceux qui se battent pour sauvegarder la dépendance et ceux qui luttent pour se prendre en charge. En décidant d’opérer à visage découvert, le pompier pyromane qu’est devenu l’ONU ne fait plus peur.

© VirungaNews

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s