Pasteur Isaac Shengezi: Je me sens complètement désespéré à cause de l’avenir de notre héritage commun, la RDC

Pasteur Isaac shengezi

Pateur Isaac Shengezi

Lettre à mon Ami Simon Kikunda Walikilogo,
Resident à Abidjan en Cote d’Ivoire
Goma, le 26/03/2013
Je me permets de vous écrire aujourd’hui, en raison du désespoir qui accable mon cœur. Je me sens complètement désespéré à cause de l’avenir de notre héritage commun, la République Démocratique du Congo que j’aime tant. Je vais être bref. Vos écris m’ont donné beaucoup d’espoir. De ma part, je me battais en me disant que cette fois-ci nous sommes sur la bonne voie, et que c’est notre heure. Comme j’aimerais tellement faire des miracles pour l’Afrique ! On ne peut pas rater de la mettre sur le rail.
Un adage, dans mon pays, dit que c’est celui qui n’a rien qui parle au passé. C’est à dire que c’est le pauvre qui dit toujours à tout le monde « qu’avant, il était riche, fort, respecté… Avant, il était aimé, etc. »
Ce sont les gens qui n’ont pas réussi dans leurs vies qui parlent au passé et rattachent inconditionnellement leur « succès » a celui de leurs prédécesseurs: mon grand-père était un roi… Mon père était très riche, etc. Vous pensez qu’un Américain se sentirait offusqué ou jaloux qu’un grec aujourd’hui lui dise qu’avant, ses ancêtres avaient été les maîtres du monde ? Et bien non car il sait qu’aujourd’hui c’est lui le maître du Grec. Que l’on fut riche avant, que nos ancêtres aient été respectés … le monde se fout de ca car la réalité est qu’AUJOURD’HUI nous ne sommes RIEN.
Et si nous voulons être utiles, concentrons-nous sur comment rendre notre présent fructueux afin que nos enfants ou petits fils puissent aussi dire qu’AUJOURD’HUI, ils sont riches, forts, vaillants et puissants parce “NOUS “, leurs ancêtres, nous nous sommes battus pour leur dignité et assurer la relève.
Que les viveurs d’avant débarrassent le planché et laissent place aux révolutionnaires, car notre pays la RDC se développera avec tous ceux qui ont décidé de relever un certain défi, plutôt qu’avec ceux qui ont opté pour d’autres réalités.
Dire que la RDC était mieux avant l’indépendance est un mensonge qui sert à accréditer la thèse selon laquelle les Congolais sont nuls et qu’ils feraient mieux de confier la gestion de leurs pays aux anciens occupants. C’est une incitation à agir par procuration. C’est renoncer au minimum de souveraineté pour confier le destin de notre pays à la gestion des étrangers.
La jeunesse congolaise doit comprendre qu’elle devra s’armer de connaissances et d’ambition pour jouer tout le rôle qui est le sien dans la gestion politique, économique et administrative de son pays. Les pièges pour lui mettre les chaînes invisibles de la soumission sont nombreux et souvent là où on s’attend le moins. La vigilance et la rigueur intellectuelle doivent guider toute la pensée, bien avant l’action. Nous avons commis beaucoup d’erreurs mais nous allons avancer avec les corrections.
Et lorsque vous prenez conscience qu’on est en bataille, vous vous demandez comment nous pouvons arriver à la victoire et quel est votre rôle dedans. Pour arriver à la victoire, il faut que vous passiez votre temps à analyser nos faiblesses, car si les autres nous ont battus jusqu’aujourd’hui, c’est parce que la plupart des nos compatriotes font semblant d’être avec nous, mais ils font partie du système, parce qu’ils vivent grâce au système. Il suffit de voir comment, sous des prétextes divers les Congolais me combattent depuis que j’ai décidé d’expliquer les secrets du système actuels dans notre pays, les pièges du système dominant, leurs politiques et mode de gouvernance…
C’est juste une poignée de personnes qui se retrouvent dans le système actuel, et il nous font la guerre sans merci, mais avec une sensibilisation, une bonne mobilisation nous arriverons à démanteler ce système. C’était hier c’était les dinosaures de Mobutu dans un système qui n’est pas différent de ces prédateurs d’aujourd’hui, ils s’en foutent du quotidien des Congolais en oubliant que la politique d’exclusions ne paient pas. C’est plutôt une bombe à retardement heureusement qui bientôt va exploser, car le malaise social a atteint le sommet culminant. Que dire des Kuluna, des ces groupes armés dans notre pays.
Mon cher Simon Kikunda, c’est des revendications legitimes… Le Congolais, en la personne de Mai Mai Morgan qui avait tué les Okapi dans la Province Orientale était mal vu, mais son acte est aujourd’hui révélateur. A quoi servaient les animaux qui font entrer l’argent au pays, mais curieusement ne nous font pas bénéficier ? Le tourisme paie, les matières premières aussi mais qui en tire bénéfice ? C’est le paradoxe congolais qui révolte : un pays riche avec ses habitants pauvres, cette abnégation de ce compatriote me fait réflechir… Les Congolais qui vivent à l’étranger, la diaspora congolaise, je vais dire, les combattants en particulier réclament, je cite : “le pays est sous occupation étrangere en complicité avec d’autres compatriotes inconscients”. Quand vous lirez peut-être vous aurez l’impression qu’ils sont xénophobes, loin de là, mon ami, nous avons grandi ensemble et avons étudié avec tout le monde. Le problème que nous connaissons actuellement ne figurait pas dans notre agenda.Aactuellement c’est la politique pour remplir sa poche qui fait rage, les gens s’en foutant de la paix, pourtant le moteur du développement.
Le diamant, le coltan et l’or, les rebellions ou les guerres … le sang coule chaque jour. C’est du business du sang, Que dirai-je de l’uranium congolais ? Oui les congolais sont très intelligents… Nos ressources naturelles seront des richesses le jour ou nous prendrons conscience, car sans y ajouter une valeur ajoutée, nous continuerons a vivre une domination économique, et non le partenariat économique.
Nous n’allons plus inventer la roue. Tout est à notre disposition pour libérer notre chère nation.

Merci mon cher Ami, Nous sommes ensemble…
Fait à Goma, le 26/03/2013
conseilspirituel@yahoo.co.uk
Contact : +256782068415

One thought on “Pasteur Isaac Shengezi: Je me sens complètement désespéré à cause de l’avenir de notre héritage commun, la RDC

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s