Le général Olenga Menace d’attaquer le Rwanda

Par contre en ce qui concerne le chef de la Force républicaine patriotique de l’Ituri (FRPI ) Cobra Matata, qui avait déserté les FARDC il y a presque deux ans, le général Olenga l’a invité à revenir dans les rangs de l’armée nationale.
«Que mon officier Cobra Matata profite de ma présence ici. Je vais le recevoir personnellement. Qu’il vienne avec tous ses militaires pour que nous puissions faire front contre le Rwanda», a-t-il lancé.

Le chef d’Etat major des forces terrestres de l’armée congolaise, le général François Olenga, a promis vendredi 4 janvier l’arrestation du chef milicien Paul Sadala, alias Morgan par les Forces armées de la RDC (FARDC). Au cours de sa 1ère visite officielle à la zone opérationnelle Safisha, en Ituri (Province Orientale), le général Olenga a aussi appelé le chef milicien Matata Banaloki, alias Cobra Matata, à rejoindre les rangs de l’armée nationale.
Le chef d’Etat major des forces terrestres affirme être venu « pacifier l’Ituri », notamment à travers une opération militaire destinée à traquer le chef milicien Morgan, sa première cible, selon lui.
Ce chef milicien a provoqué la fuite de plusieurs habitants de leurs villages dans le territoire de Mambasa depuis environ une semaine.
Selon le chef d’Etat major des forces terrestres des FARDC, « Morgan sera bientôt du passé ».
«L’armée va s’occuper maintenant du phénomène Morgan. Je viens l’arrêter. Donc, à partir d’aujourd’hui, je demande à la population de vaquer librement à ses occupations. La sécurité sera assurée», a-t-il déclaré.
Par contre en ce qui concerne le chef de la Force républicaine patriotique de l’Ituri (FRPI ) Cobra Matata, qui avait déserté les FARDC il y a presque deux ans, le général Olenga l’a invité à revenir dans les rangs de l’armée nationale.
«Que mon officier Cobra Matata profite de ma présence ici. Je vais le recevoir personnellement. Qu’il vienne avec tous ses militaires pour que nous puissions faire front contre le Rwanda», a-t-il lancé.
Le chef d’Etat major des forces terrestres s’est aussi engagé à répondre aux préalables d’ordre sécuritaire exigés par Cobra Matata pour se rendre.
En octobre dernier, le chef milicien avait exigé à l’Etat-major général des FARDC de lui accorder l’amnistie avant son intégration et celle de ses troupes au sein de l’armée.
Des experts militaires venus de Kinshasa avaient jugé cette condition «non fondée».
En fin juin, le chef milicien Morgan et ses hommes avaient attaqué la station d’Epulu et tué quinze okapis apprivoisés depuis 1987, tuant aussi un garde de parc et blessant plusieurs personnes.
Arrêté ensuite par des Maï-Maï Simba dans le territoire de Lubero au Nord-Kivu, Morgan avait réussi à s’échapper.
Les miliciens qui l’avaient capturé exigeaient aux FARDC le paiement d’une rançon de 10 000 dollars américains avant de le livrer.

radiookapi.net :

5 thoughts on “Le général Olenga Menace d’attaquer le Rwanda

  1. Mr Olenga parle des choses qu’il ne maitrise pas, lui un civil vivant en Europe entre la France et L’Allemagne rentré au pays à l’époque de Kabila, et est aujourd’hui général. Cela me rappelle la rébellion muleliste ou un certain Olenga s’était autoproclamé général. L’armée c’est un métier.
    Qu’il aille d’abord se former,mais vu son âge il n a qu’a aller s’occuper de ses bars à Kin.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s