RDC : A quelques heures de la tenue du XIVè Sommet de la Francophonie la tension augmente à Kinshasa !

John Tshibangu

John Tshibangu

Craignant pour sa sécurité « Joseph Kabila » se terre au couvent de Kimwenza ! Comme il fallait s’y attendre, le Sommet de la Francophonie, si cher à Hyppolite Kanambe alias «Joseph Kabila», se tiendra dans un climat extrêmement lourd. De plus en plus rattrapé par son imposture et ne pouvant lui-même se sentir en sécurité nulle part dans la capitale du pays qu’il est sensé présider,« Joseph Kabila » est en train de transformer la capitale congolaise en forteresse assiégée. Des militaires de la Garde Républicaine quadrillent, patrouillent, contrôlent partout. Et , pour assurer la sécurité des « invités » de Kanambe, le kadogo venu du pays des mille collines, il a tout simplement été décidé que plusieurs avenues seraient fermées au public. «Joseph Kabila» a totalement perdu le sommeil depuis qu’il a appris, non seulement l’entrée en résistance du Général John Tshibangu, mais surtout son ralliement au président national de l’APARECO, Honore Ngbanda. Hyppolite Kanambe vient de confier à deux de ses proches collabos, en l’occurrence M. Evariste Boshab et le général Tshibumbu, la mission de corrompre par tous les moyens le Général John Tshibangu, et ses hommes en vue de les convaincre à déposer les armes sans aucune poursuite judiciaire. Une forte somme d’argent leur a donc été proposée pour les persuader à rejoindre la mangeoire nationale plutôt que de continuer à combattre pour défendre la terre de leurs ancêtres.

A quelques heures du « Sommet de la dernière chance » entendez par là le Sommet de la francophonie sur lequel « Joseph Kabila » fonde tous ses espoirs pour retrouver un peu de crédibilité au sein de la communauté internationale, l’imposteur national est plus que jamais aux abois. En effet, en plus de tous les problèmes inhérents à l’organisation d’un tel événement, surtout pour un régime désormais réputé pour sa médiocrité, «Joseph Kabila» a totalement perdu le sommeil depuis qu’il a appris, non seulement l’entrée en résistance du Général John Tshibangu, mais surtout son ralliement au président national de l’APARECO. La mise à contribution du vaste et puissant réseau de renseignement de l’APARECO au profit du Général John Tshibangu suivie des révélations et anticipations sur toutes les stratégies et les planifications des offensives par des mercenaires recrutés en Tanzanie, en Erythrée et au Burundi ont fini par convaincre le fils de Kanambe de tenter de recourir à d’autres stratagèmes.

Les premiers affrontements qui viennent de se dérouler à Kabeya-Kamwanga et les environs, démontrant la bravoure et la détermination du Général Tshibangu et de ses troupes ont suscité un vaste mouvement de ralliement au sein des FARDC. Tout cela a fini par saper le moral de l’imposteur rwandais qui a décidé de passer à la vitesse supérieure par peur de voir l’espoir de la tenue de son fameux Sommet de la francophonie sombrer dans le néant.

Ce mardi 9 octobre au soir, nos sources au sein même de l’entourage de Kanambe viennent d’alerter la rédaction de L’ŒIL du Patriote en lui révélant qu’Hyppolite Kanambe vient de confier à deux de ses proches collabos, en l’occurrence M. Evariste Boshab et le général Tshibumbu résidant sur Avenue Bobozo dans la commune de Limete, la mission de corrompre par tous les moyens le Général John Tshibangu, et ses hommes en vue de les convaincre à déposer les armes sans aucune poursuite judiciaire. Une forte somme d’argent leur a donc été proposée pour les persuader à rejoindre la mangeoire nationale plutôt que de continuer à combattre pour défendre la terre de leurs ancêtres. Comme on peut le constater les deux émissaires de Kanambe n’ont pas été choisi au hasard, « Kabila » espère en effet qu’étant eux aussi ressortissants du Kasaï comme le Général Tshibangu, ils sauront jouer sur la corde sensible de la fibre tribale pour mieux le convaincre. Eh oui Kanambe reste fidèle à sa devise: «gouverner c’est corrompre… ».

L’œil du Patriote exhorte donc tous les patriotes autour du général Tshibangu à tenir ferme derrière l’idéal patriotique de libération de notre pays, la RDC. Les intimidations et les pratiques de la corruption ne doivent plus jamais avoir raison du patriotisme du peuple congolais!
Craignant pour sa sécurité « Joseph Kabila » se terre au couvent de Kimwenza !

Comme il fallait s’y attendre, le Sommet de la Francophonie, si cher à Hyppolite Kanambe alias «Joseph Kabila», se tiendra dans un climat extrêmement lourd. En effet, les kinois condamnés au rôle de misérables figurants et obligés de subir une comédie de mauvais gout visant à faire croire au monde que tout va pour le mieux en République dite «démocratique» du Congo, ne cessent d’être les victimes des différentes brimades et contraintes imposées par le gouvernement d’occupation.

En effet, de plus en plus rattrapé par son imposture et ne pouvant lui-même se sentir en sécurité nulle part dans la capitale du pays qu’il est sensé présider,« Joseph Kabila » est en train de transformer la capitale congolaise en forteresse assiégée. Des militaires de la Garde Républicaine quadrillent, patrouillent, contrôlent partout. Et , pour assurer la sécurité des « invités » de Kanambe, le kadogo venu du pays des mille collines, il a tout simplement été décidé que plusieurs avenues seraient fermées au public. Il s’agit des artères telles que : le tronçon menant à Kinsuka par l’hôpital de la Rive, l’avenue de l’Ecole Commune de Ngaliema , l’avenue Nguma, l’avenue de l’OUA Commune de Kintambo, l’avenue du 24 novembre, le Boulevard du 30 juin dans la Commune de la Gombe, le Boulevard triomphal, et tout autour du stade des Martyrs , dans la commune de Lingwala et Kasa-Vubu, pour ne citer que ceux-là.

Et ce n’est pas tout, il y a quelques jours, persuadé qu’une opération de sabotage durant le Sommet de la francophonie était en gestation contre le barrage d’Inga, Kanambé a mobilisé l’armée pour mettre ce site sous haute surveillance et plusieurs responsables de la SNEL soupçonnés de « complicité » sont dans le collimateur des services de sécurité qui envisagent déjà de les mettre aux arrêts.

«Joseph Kabila» qui fait de moins en moins confiance aux militaires et policiers congolais continue à dépenser des fortunes pour s’assurer les services de différentes troupes étrangères en vue de «sécuriser» la ville de Kinshasa. L’ŒIL DU PATRIOTE a été informé en effet de l’arrivée le lundi 8 octobre en fin d’après-midi et en début de soirée aux aéroports de Ndolo et de N’jili, de 4 avions en provenance du Zimbabwe après avoir transité par la Tanzanie. Ces appareils étaient bondés de militaires et de leur matériel. D’autres militaires ougandais étaient attendus pour ce mardi 9 octobre !

Le sentiment de frustration, de morosité et de colère qui gagne chaque jour le cœur de la population congolaise contre ce Sommet indécent de la Francophonie s’étend désormais sur l’étendue du pays, particulièrement dans la partie Est de la République. Un fait macabre récent illustre ce phénomène : envoyé en mission à Kindu, le propre intendant du «rais» a été retrouvé dans sa chambre d’hôtel, mort empoisonné depuis trois jours. Son corps retrouvé en état de putréfaction avancée a dû être enterré sur place et n’a pu être rapatrié à Kinshasa où son deuil se tient actuellement au camp Tshatshi.

Il faut croire que le fils de Kanambe ne sait vraiment plus à quel Saint se vouer car sa crainte est telle qu’il en est au point d’aller régulièrement se terrer dans le couvent des religieuses situé à Kimwenza pour y passer ses nuits à l’abri (croit-il) des flèches des patriotes congolais! De plus, comme pour se rappeler son Rwanda natal, plusieurs de ses fidèles et lui-même investissent régulièrement un restaurant bar au nom évocateur de … « La Colline », situé à la Cité verte à Binza où ils tiennent leurs messes noires contre le peuple congolais!

Enfin, la dernière déclaration de François Hollande, lors de sa conférence de presse tenue ce mardi 9 octobre à Paris aux côtés du Secrétaire Général des Nations-Unies de passage en France, vient de résonner comme une claque dans les oreilles de « Joseph Kabila » et ses collabos. Parlant de la RDC, le chef de l’Etat français a en effet confirmé sans ambiguïtés ce que les ONG, l’opposition congolaise, l’Eglise catholique et tous les patriotes congolais ne cessent de dénoncer depuis des mois : « La situation dans ce pays est tout à fait inacceptable sur le plan des droits, de la démocratie et de la reconnaissance de l’opposition ».

La réponse du gouvernement autiste et médiocre de Kinshasa ne s’est, bien sur , pas fait attendre. Comme à son habitude, il a choisi de se lancer dans une joute verbale par la voie de son perroquet Lambert Mende. Ce dernier a affirmé que le président français était « mal informé » et que sa déclaration « ne correspondait pas à la réalité du pays ». Cet échange n’arrange évidemment rien au climat déjà tendu de ce Sommet de la Francophonie. Désormais nombreux sont ceux qui s’interrogent sur l’ambiance qui va régner à Kinshasa : « réalpolitique » ou chronique d’un cauchemar annoncé ? Tel est pris qui croyait prendre ! A suivre…

Paris, le 10 Octobre 2012

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE
Published By http://www.KongoTimes.info – © KongoTimes! – All Rights Reserved.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s